La Vie économique

Plateforme de politique économique

La promotion des PME a du retard à rattraper

Les entreprises suisses peuvent améliorer le renouvellement de leurs produits. Il convient en particulier de renforcer les ressources internes des PME.

La plateforme romande d’innovation Platinn[1] a soutenu depuis 2008 plus de 1200 petites et moyennes entreprises (PME) ou jeunes pousses. Son expérience montre que les modes d’innovation et ses goulets d’étranglement sont étroitement liés aux différentes phases qui constituent le cycle de vie d’une entreprise.

Pendant la phase de création, c’est l’innovation de produit qui domine. La Suisse dispose d’une offre de promotion intéressante durant cette période. La coopération avec les milieux scientifiques y occupe souvent une place centrale. Elle peut être soutenue de manière appropriée par l’Agence pour la promotion de l’innovation de la Confédération (CTI). Une multitude d’instruments locaux et régionaux complètent cette offre. Ils incluent le financement initial.

Pour beaucoup de jeunes entreprises, la phase de développement qui suit conduit à l’acquisition de clients pilotes et à la réalisation de projets. À cette étape, les offres de promotion continuent de fonctionner correctement. L’approche par projet, axée sur le marché, favorise le cofinancement public de consortiums qui incluent des hautes écoles, d’autres entreprises et des clients pilotes. Le financement de l’entreprise laisse, cependant, entrevoir certains problèmes.

Les goulets d’étranglement de l’innovation s’accentuent nettement lors du passage à la phase d’industrialisation et d‘expansion. Nombre de jeunes entrepreneurs sont alors confrontés pour la première fois à des problèmes spécifiques : ils doivent mettre sur pied la distribution, organiser l’entreprise, définir les segments d’activité, harmoniser les processus et les produits, et s’engager dans des partenariats. Il existe donc une forte demande d’encadrement professionnel.

Environ 35 % des sociétés soutenues par Platinn affirment rencontrer dans cette phase des problèmes de trésorerie. D’une part, le financement public de projets n’entre guère en ligne de compte à ce stade, car les hautes écoles sont rarement perçues comme des partenaires de solution. D’autre part, le besoin de financement s’accroît également au niveau de l’entreprise : pour les fonds d’investissement publics, le projet est trop avancé ; pour les investisseurs privés, le risque reste généralement trop élevé.

La phase de renouvellement est difficile

L’innovation est importante également pour les entreprises en place. Les PME se trouvant dans une phase de consolidation du marché n’envisagent guère d’être soutenues par des hautes écoles. Il existe en revanche une demande pour des offres régionales de prestations, comme les groupes d’échange d’expériences ou un encadrement spécifique. Les PME apprécient également les crédits de cautionnement, le monitorat, les pôles industriels et la promotion économique cantonale.

De nombreuses entreprises ont des difficultés durant la phase de renouvellement, où l’innovation de produit et la recherche de nouveaux segments de clientèle jouent un rôle central. Environ un cinquième d’entre elles subissent des contraintes financières. Elles n’exploitent que partiellement, et souvent après de long préliminaires, l’offre de recherche des hautes écoles et le financement de projets par la CTI ou par le programme européen de recherche et développement Eurostars.

Les expériences réalisées « sur le terrain » montrent que les divers instruments d’encouragement se complètent globalement. Il est essentiel de les faire connaître et de les insérer de manière ciblée dans le dispositif de soutien. Cela devrait surtout être la tâche des systèmes régionaux d’innovation.

Malgré ses atouts, le système suisse d’innovation pose problème dans un domaine clé : il est généralement axé sur le développement externe de compétences, en particulier dans les hautes écoles. Nous manquons d’instruments destinés à promouvoir le développement de ressources au sein même des entreprises. Celles-ci en souffrent surtout durant la phase d’industrialisation et de renouvellement. Étant donné la forte pression structurelle qui s’exerce sur notre industrie, cette pénurie devrait devenir un thème central de discussion.

  1. Platinn est une initiative intercantonale qui a été lancée dans le cadre de la Nouvelle politique régionale de la Confédération. Elle est portée par les cantons de Fribourg, Vaud, Valais, Neuchâtel, Genève et Jura. []

Directeur de la plateforme d’innovation romande Platinn, Fribourg

Directeur de la plateforme d’innovation romande Platinn, Fribourg